[ enjeu ] On parle de savoir-faire dans les métiers manuels où chacun s’accorde sur un tour de main. On le retrouve en entreprise dans les technologies et les processus. Pourtant méconnu, voir nié par les organisations, l’article en présente les origines et les liens avec l’intelligence économique et propose une nouvelle approche basée sur la création d’actif immatériel.

Nous sommes passés insensiblement de l’économie industrielle à l’économie post-industrielle puis à l’économie du savoir. Le tertiaire représente aujourd’hui 2/3 du PNB, l’emploi industriel 50 % du chiffre de l’année 1980. Même les industries deviennent tertiaires depuis qu’une majorité de personnes occupent des postes fonctionnels. Pour Alain Fustec, l’entreprise doit prendre en compte 5 évolutions.